Paroisse

Paroisse

L’église Notre-Dame-d’Espavent, dont il ne restait que les murs à la fin des guerres de religion, est reconstruite au début des années 1640, en style roman. Le bâtiment actuel, dédié à Marie et à Joseph, date de 1643, sa reconstruction en fait, selon l’abbé Féraud, « une des églises les mieux construites du canton de La Motte ». La rénovation est achevée en 1683. La nef possède deux travées voûtées d’arêtes, tout comme le chœur. Le clocher est un clocher-mur.

On y trouve des statues : – La statue de Notre Dame d’Espavant. Il y avait, dans le passé, une chapelle Notre Dame d’Espavant (épouvante). Un autel lui était consacré. L’origine de cette statue en bois est mystérieuse. Vierge à l’enfant en bois peint, elle se présente comme les statues du Moyen Âge : Vierge assise de face tenant l’Enfant sur ses genoux.

Il y a encore une soixantaine d’années, on faisait passer sous la statue, les personnes peureuses ou poltronnes pour qu’elles soient guéries de leurs angoisses. Cette dévotion est très ancienne, peut-être remonte-t-elle au XIV° siècle, époque de la Grande Peste, ce qui expliquerait l’utilisation d’un terme aussi fort qu’épouvante.

– La Vierge à l’enfant, bois doré XVIII°. – St. Joseph avec l’enfant Jésus, XVIII°

 

Quelques Tableaux : -La Sainte famille (XVII°), – Le Mariage de La Vierge et de Saint Joseph (1640) (ci contre), – L’Assomption de Marie (XVIII°).

Egalement une Cuve baptismale (XVI°-XVII°).

La chapelle Saint-Benoît, ancien prieuré de l’abbaye d’Aniane, est en ruines.

 

Des offices s’y déroulent ponctuellement et sont assurés par les Frères de SaintJean, de la communauté des Jaumes à Châteaufort (04).